Maison de Soma : Sommet de la magie

Matin d’hiver dans les Laurentides ; le soleil – boule blanche flamboyante – se pointe au ras du sol dans un ciel céruléen. L’intensité de sa lumière contraste avec la température glaciale à couper le souffle. Une brume givrée se lève. C’est un matin typique, mais toujours aussi mystique à Mont-Tremblant.

C’est par un de ces matins que j’arrive aux portes en fer forgé de la Maison de Soma – la destination culinaire «de la ferme à la table» – pour rencontrer Édith Foliot et Didier Lortie, ses propriétaires visionnaires.  Je prends vite conscience que ce lieu est magique.
Le restaurant; une maison de prairie moderne entourée de vastes terres agricoles et de forêts se trouve à une courte distance de la station de ski Tremblant, mais l’isolement immaculé de l’endroit aurait inspiré le Groupe des Sept

La propriété de 240 acres recèle un trésor de produits locaux provenant de jardins, vergers, ruchers et poulailler biologiques, que les chefs Jérôme Bigot et Édouard Lacouture transforment en plats atypiques d’inspiration asiatique pour honorer et rehausser chaque ingrédient. Le résultat s’apparente à de l’alchimie culinaire. L’orge avec du porc laqué au miso, koji et échalotes braisées, et le topinambour au shoyu avec tomates et bouillon de pin au miel font partie des plats surprenants. De longues tables de ferme alignées face au spectacle de la cuisine ouverte, un massif poêle à bois et un service de table coordonné en grès, fabriqué par un artiste local, contribuent à créer l’ambiance unique du restaurant.

Le 9 mars, la Maison de Soma inaugurera son menu «Cabane à sucre», avec un brunch familial les fins de semaine à 10 h et à 13 h, mettant en vedette des
ingrédients traditionnels revisités pour refléter l’âme du restaurant.

Pour un après-ski mémorable, le fantastique bar à vins – qui propose plus de 250 vins et spiritueux biologiques, et une carte de tapas – est ouvert les jeudis et vendredis de 17 h à 22 h. Une réservation est indispensable. En résumé, en moins d’un an, la Maison de Soma est parvenue à envoûter le monde gastronomique des Laurentides en offrant une expérience culinaire indéniablement magique.